Les facteurs éxternes

  • Effet de la température

      Les basses températures sont appliquées pour prolonger la durée de survie des fruits dans la limite de leur sensibilité à ces températures. Le rôle du froid est de ralentir le métabolisme. Dans certains cas cependant, le passage au froid est indispensable pour assurer l'enclenchement de la maturation. L'effet des températures élevées (35-4°'C) appliquées sous forme de chocs thermiques a été étudié au cours de ces dernières années en vue de la désinfection des fruits et de la réduction de la maladie du froid. Pour chaque type de fruit, il est impératif de déterminer la durée et la température ayant des effets bénéfiques sur la maturation et la qualité du fruit.

  • Effet de l'oxygène

     Il existe une corrélation inverse entre l'activité respiratoire et la durée de conservation des fruits de sorte que les faibles taux d'oxygène permettent de prolonger leur durée de survie et de ralentir la maturation. Par ailleurs l'oxygène est un substrat de l'ACC oxydase.

  • Effet du dioxyde de carbone

    Les taux élevés de C02 sont considérés comme inhibiteurs de l'action de l'éthylène et par conséquent comme limitant l'induction autocatalytique de l'ACC synthétase. L'un des effets majeurs du C02 consiste en une réduction du métabolisme respiratoire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×